9 ème salon du livre d'Arras

Publié le par la rédaction

 Le 1er mai de 10h à 19h, Les (éditions) La Contre Allée seront présentes au Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale à Arras (62)

 SalonArras

 

Attachée à la thématique « Mémoires et Société », La Contre Allée est une maison d’édition qui se préoccupe de la place de l’individu au cœur de nos sociétés contemporaines. C'est avec un plaisir et une curiosité non dissimulés que nous nous rendons et participons cette année encore à cet événement.    

Le salon d'Arras propose des  rencontres d'une trentaine d'éditeurs, de plus d'une cinquantaine d'associations et d'une cinquantaine d'écrivains représentatifs du regard que l'association organisatrice, Colères du présent, porte sur la littérature : un point de vue artistique sur notre monde en devenir. Destiné à un large public tout en visant à associer un public de faibles lecteurs ou non lecteurs, le salon convie et mobilise les réseaux respectifs de Colères du présent : professionnel, associatif et militant (syndicats, représentants du mouvement social).

Extrait de l'édito de Jean-Bernard Pouy (auteur du Poulpe, entre autres et membre du jury): 

"Il va y avoir, comme d'habitude, beaucoup de monde à Arras ce 1er mai. Toute une peuplade de citoyens du Monde qui ne disent pas seulement : NON ! Mais qui veulent, espèrent, proposent, construisent et gueulent : AUTREMENT ! Ce combat qui nous laisse encore debout, vigilants, pugnaces. Et surtout lecteurs. De plus en plus, le livre devient l'une de nos armes les plus efficaces. Ce 1er mai reste toujours l'occasion de se méfier du travail, surtout quand il n'y en a pas".

 

Dans une ambiance festive et populaire sous chapitaux et sur la grand place d'Arras, de nombreux événements se dérouleront:

Remise du Prix Jean Amila-Meckert (décédé en 1995). Ecrivain figure de la classe ouvrière, il a publié son premier roman  Les Coups en 1941. Il disait de son travail : "Ecrire, c'est revendiquer une place pour l'homme dans l'univers, c'est revenir sur l'histoire pour l'éclairer et lui donner un sens. Moi, je suis une étincelle". 

Stands d'éditeurs, rencontres, concerts, débats (Cinquante ans après les indépendances, quelle solidarité internationale avec l'Afrique? Service public, la grande braderie : la souffrance au travail,  Les personnages populaires de la littérature, Conférence sur le droit des étrangers...) se tiennent toute la journée du 1er mai. 

 Tout le programme

 

La Contre Allée tiendra un stand sur ce salon de 10h à 19h aux côtés des éditions Agone, L&A, Aden , Le passager clandestin, et bien d'autres. 

 

 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article